Accueil > Actualités > Actualités DELOS APEI 78 > Un discours important de notre présidente (...)

Un discours important de notre présidente Madame Perrier pour expliquer nos problématiques face aux députés

Contenu de la page : Un discours important de notre présidente Madame Perrier pour expliquer nos problématiques face aux députés

Messieurs les Députés,
Monsieur le Président de l’UNAPEI,
Mesdames, Messieurs,

C’est avec une grande satisfaction que nous vous accueillons aujourd’hui au sein de notre IME du Breuil.

En effet il nous semble tout à fait pertinent que les représentants de la Nation viennent se rendre compte concrètement sur le terrain de nos réalités. Et je crois savoir que vous n’avez pas attendu aujourd’hui pour le faire. Soyez donc remerciés.

Délos APEI 78 est une association du mouvement parental implantée sur le département des Yvelines qui gèrent 17 établissements ou services et accueille 1153 personnes. Nos salariés sont environ 500.

Concernant notre pôle enfance quelques chiffres : 161 enfants accueillis en IME, 79 à l’hôpital de jour et au SESSAD.
Liste d’attente
pour les IME : 82 entre 6 mois et 3 ans d’attente
pour le SESSAD : 97 entre 2 ans et demi et 3 ans d’attente
pour l’HDJ : 8 attente 6 mois

Mais quid de leur scolarisation : le taux est relativement satisfaisant mais si l’on veut comme le gouvernement nous y incite faire en sorte que nos enfants aillent dans les mêmes écoles que les autres enfants il y a du travail ! Et ce n’est pas en multipliant le nombre des AESH qu’on résoudra tous les problèmes ! Surtout si cette multiplication aboutit à un saupoudrage de quelques heures par ci ou par-là qui permet de dire qu’il n’y a plus de « sans solution ».

Je pourrais vous parler de nos problèmes pour recruter du personnel qualifié compte tenu du manque d’attractivité des salaires aggravée dans notre cas par le cout de la vie en Ile de France. De nos manques de moyens financiers entre autres mais est-ce bien le moment ?

Mais puisqu’il s’agit aujourd’hui de scolarisation notre plus grande difficulté est de travailler avec l’Education Nationale ! Impossible ou presque de se mettre autour d’une table pour monter un vrai partenariat. Nous connaissons leurs difficultés comme par exemple le dédoublement des classes mais pas des locaux qui de ce fait deviennent une denrée rare. Mais nous avons des atouts à leur offrir ne serait-ce que les compétences éducatives de nos professionnels.

Un espoir ? La création par décret du 4 mai 2020 des comités départementaux du suivi de l’école inclusive piloté par l’ARS ET l’Education Nationale mais la première réunion qui a eu lieu en septembre pour les Yvelines nous laisse dubitatifs.

Et on peut rêver pourquoi ce ne serait pas les enfants dits normaux qui viendraient dans nos IME.

Ce qui importe en tous les cas c’est la prise en compte de la totalité de la personne par une communauté éducative. Créons des passerelles entre les institutions car nos enfants ont autant besoin d’être avec les autres que d’être aussi avec leurs pairs.

Nous entamons une période de transition car l’intégration de nos enfants ne peut se faire d’un coup de baguette magique. Mais le jeu en vaut la chandelle !

Une condition est essentielle : faire jouer la subsidiarité. Le monde du Handicap a des connaissances, des savoirs faire, une expérience de plus de 50 ans et garde l’envie d’innover. Alors Messieurs les députés faites en sorte que nos Associations puissent jouer leur rôle dans la construction d’un monde de l’éducation plus accueillant pour nos enfants.

Pour tout ce que vous pourrez faire en ce sens merci d’avance.

En images