Accueil > Actualités > Actualités DELOS APEI 78 > Point épidémiologique du 23/03/2021 rédigé (...)

Point épidémiologique du 23/03/2021 rédigé par le Dr Jacob Vestling.

Contenu de la page : Point épidémiologique du 23/03/2021 rédigé par le Dr Jacob Vestling.

POINT EPIDEMIOLOGIQUE COVID 19 ET INFORMATIONS.

En France :

Les indicateurs épidémiologiques montrent que l’activité virale dans notre pays est toujours très intense sur tout le territoire et en particulier dans notre département comme le montre clairement la carte des incidences départementales.

De nombreux variants du SARS-CoV-2 circulent sur le territoire, dont certains sont qualifiés de « variants d’intérêt » car leur impact (en termes de transmissibilité, de virulence ou d’échappement immunitaire potentiel) justifie la mise en place d’une surveillance et de mesures de gestion spécifiques au niveau national, dans l’objectif de contenir leur progression.
Le variant 20I/501Y.V1 (britannique) représente la majorité des contaminations y compris dans notre région. Cette proportion est de de 72% au niveau France. Elle est supérieure à 50% dans 91 départements métropolitains.
Les variants 20H/501Y.V2 (Sud-Africain) ou 20J/501Y.V3 (brésilien) restent actifs. Ils représentent environ 5% des contaminations.

A ce jour 92 648 personnes sont décédées de la Covid 19 (1 860 de plus en une semaine), dont 344 à l’hôpital ces dernières 24 heures.

11 095 nouvelles hospitalisations ont eu lieu ces sept derniers jours.

2481 personnes ont été hospitalisées en soins critiques ces 7 derniers jours, dont 1687 en réanimation.

Le taux de positivité des tests est de 8%. Il continue d’augmenter (+0.6% en 7 jours).

En métropole il existe une augmentation marquée de l’incidence dans l’ensemble des régions (excepté Corse et PACA).
En outre-mer, à Mayotte est notée une diminution des indicateurs, mais l’incidence est en augmentation en Martinique et en Guyane.

La poursuite de l’amélioration de l’ensemble des indicateurs chez les personnes de 75 ans et plus, en cohérence avec l’augmentation de la couverture vaccinale, est à souligner.
A ce jour plus de 6,2 millions de personnes ont reçu en France, au moins une dose vaccinale contre la Covid 19.

En Ile de France :

Le taux de positivité des tests réalisés est de 9.9%, il est à nouveau en augmentation (+0.5% en une semaine).

Le taux d’incidence brut est de 426 pour 100 000 habitants, ce chiffre est encore en augmentation.

Les contaminations par le variant britannique représentent maintenant 74.8% du total des contaminations (+ 6.2%).

Il est observé : +11 % de nouvelles hospitalisations, +21 % de passages en soins critiques, -5 % de nouveaux décès à l’hôpital.

Le taux d’incidence le plus élevé s’observe chez les personnes de 15-29 ans pour la troisième semaine consécutive.

L’augmentation du nombre de contamination en Île-de-France continue d’accentuer la tension sur le système hospitalier, lequel a atteint un niveau critique.

Dans les établissements pour personnes en situation de handicap, le nombre de signalements est en augmentation.

Le graphique ci-dessous montre l’évolution des hospitalisations, dont les hospitalisations en soins critiques (réanimation, soins continus et soins intensifs) et des décès, par date de déclaration en Île- de France, entre les semaines S40/2020 et S10/2021.

Dans les Yvelines :

L’ensemble des chiffres des Yvelines se dégrade.

Le taux d’incidence brut dans les Yvelines est de 323 pour 100 000 habitants, ce chiffre est en augmentation (+ 50).

Le taux de positivité est de 9%, il est également en augmentation.

Le RO est à 1.17, ce nombre correspond au taux de reproduction du virus, c’est-à-dire le nombre de personnes contaminées pour chaque malade. Ce chiffre est en augmentation.

Le taux d’occupation des lits de réanimation par des personnes Covid 19 positives est passé à 115.5%.

Notre département fait l’objet de mesure de restrictions à la circulation. Couvre-feu entre 19H et 6H, et restrictions de circulation la journée. Des informations détaillées sont données sur le site :

https://www.iledefrance.fr/covid-19-consignes-sanitaires-restrictions-deplacements

Au niveau mondial :

Une carte de l’université Johns Hopkins permet de visualiser les zones ou la Covid 19 est actuellement active.

Cette carte montre que l’Europe et les Amériques sont toujours clairement les foyers mondiaux les plus actifs. Mais elle montre également une large diffusion de la Covid 19 vers l’est du continent européen ainsi qu’une augmentation des foyers pandémiques en Afrique. Le sous-continent indien reste également très impacté.

Au niveau de l’union européenne + (Islande et Norvège) :

La carte établie par le centre européen de contrôle et de prévention des maladies (couleurs compatibles pour les personnes daltoniennes) permet une vision globale de la diffusion du Sars Cov2 dans l’Europe des 27 ainsi qu’en Norvège.

Depuis la semaine dernière la situation continue de se détériorer en France, en Suède, en Italie, en Estonie, en Moldavie, en Roumanie, ainsi qu’en Europe centrale.

INFORMATIONS :

Des évolutions très importantes des stratégies vaccinales contre la Covid 19 ont été prises ces jours derniers.
+ Le vaccin AstraZeneca est à nouveau autorisé.
+ Il s’adresse désormais aux 55 ans et plus.

L’agence européenne du médicament (EMA) a investigué ces derniers jours l’ensemble des cas inattendus d’événements thromboemboliques survenus avec ce vaccin dans plusieurs pays européens. L’EMA confirme que la balance bénéfice/risque du vaccin AstraZeneca dans la prévention du Covid-19 est positive. Le vaccin n’est pas associé à une augmentation du risque global de caillots sanguins (événements thromboemboliques).

Cependant, un lien possible avec deux formes très rares de caillots sanguins (coagulation intravasculaire disséminée (CIVD) et thromboses des sinus veineux cérébraux) associés à un déficit en plaquettes sanguines ne peut pas être exclu à ce stade. La majorité de ces formes rares est survenue chez des femmes de moins de 55 ans. Les investigations se poursuivent et des informations concernant ce risque seront ajoutées dans le Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) et la notice du vaccin. Par ailleurs, il n’y a aucune preuve d’un problème de qualité lié à des lots spécifiques du vaccin ou à des sites de fabrication particuliers.

https://ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid- 19-11

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3244305/fr/covid-19-la-has-recommande-d-utiliser-le-vaccin-d- astrazeneca-chez-les-55-ans-et-plus

Les personnes de moins de 55 ans doivent désormais être vaccinées avec des vaccins à ARN messager : vaccin Pfizer, vaccin Moderna

Concernant les personnes de moins de 55 ans ayant déjà reçu une première dose du vaccin AstraZeneca, la H.A.S. se positionnera très prochainement sur les modalités d’administration de la seconde dose. La H.A.S. rappelle qu’un intervalle de 12 semaines est à respecter entre les deux doses.
Le vaccin Janssen de Johnson & Johnson est désormais autorisé en Europe des 27, il ne nécessite qu’une seule dose. Ce vaccin sera disponible à partir de la mi-avril.
La H.A.S. recommande de respecter un intervalle de 14 jours minimum entre la vaccination contre le SARS-CoV2 et un autre type de vaccin (grippe, méningite…) afin de ne pas diminuer la réponse immunitaire induite par la vaccination.

La H.A.S. souligne que l’utilisation des vaccins chez les femmes enceintes est à envisager avec le professionnel de santé qui suit la grossesse, afin d’évaluer le rapport bénéfice risque. Il en est de même pour la vaccination des femmes pendant l’allaitement.

Si vous êtes cas contact ou en cas de symptômes, vous devez vous isoler immédiatement et réaliser un test dans les plus brefs délais.

Rédacteur : Docteur René Jacob-Vestling le 23/03/2021

Références : Santé publique France, Point de situation SIDEP, European Centre for Disease Prevention and Control, A.N.S.M, H.A.S, Johns Hopkins University