Accueil > Actualités > Actualités DELOS APEI 78 > Point épidémiologique du 19 Janvier 2021 (...)

Point épidémiologique du 19 Janvier 2021 rédigé par le Dr Jacob Vestling.

Contenu de la page : Point épidémiologique du 19 Janvier 2021 rédigé par le Dr Jacob Vestling.

Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint le point épidémiologique du 19/01/2021 rédigé par le Dr René Jacob Vestling.

En France les indicateurs épidémiologiques repartent à la hausse. L’effet des fêtes de fin d’année se fait maintenant sentir, d’autant qu’il est conjugué avec l’arrivée des nouveaux variants du virus de la Covid 19. Une grande vigilance reste de mise.

Ce sont à ce jour 70 686 personnes qui sont décédées de la Covid 19. Dont 404 à l’hôpital ces dernières 24 heures.

9 991 nouvelles hospitalisations ont eu lieu ces sept derniers jours, dont 1 461 en réanimation. Ce chiffre est en augmentation.

En France 1 921 clusters sont en cours d’investigation.

Le taux de positivité des tests est de 6.6%. Ce chiffre est également en augmentation.

Le denier point épidémiologique fait état de l’identification de 66 cas d’infection au variant VOC 202012/01 (Royaume-Uni) et de 3 cas d’infection au variant 501Y.V2 (Afrique du Sud).
A ce jour, il n’y a pas d’élément en faveur d’une plus grande sévérité des cas induits par le variant VOC 202012/01. Cependant il se distingue des virus circulants par une capacité de diffusion plus importante.

Il existe une forte augmentation du nombre de cas confirmés. Elle est de +30% entre la semaine 53 de 2020 et la semaine 01 de 2021. Cette augmentation est plus marquée chez les moins de 20 ans.
Il est noté une augmentation de l’activité de dépistage parmi les personnes symptomatiques, une tendance à l’augmentation des hospitalisations ainsi que des admissions en service de réanimation.
Les régions les plus touchées sont : Provence-Alpes-Côte d’Azur, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est et Auvergne-Rhône-Alpes.

En Ile de France : Tous les indicateurs de notre région sont en nette augmentation.

Ce sont : +20 % de nouvelles hospitalisations, +27 % de passages en soins critiques, +14 % de nouveaux décès à l’hôpital.

Le taux de positivité des tests de dépistage de la Covid 19 est de 6.1%. Le taux d’incidence brut est de 185.1 pour 100 000 habitants.

Dans les Yvelines : L’ensemble des chiffres des Yvelines suit l’évolution nationale et régionale. Les indicateurs sont également en nette augmentation.

Le taux d’incidence brut dans les Yvelines est de 158.5 pour 100 000 habitants. Le taux de positivité est de 5.8%.
Le RO est à 1.22 (ce nombre correspond au taux de reproduction du virus, c’est-à-dire le nombre de personnes contaminées pour chaque malade).

Le taux d’occupation des lits de réanimation est de 50%

Au niveau de l’union européenne : Une carte établie par le centre européen de contrôle et de prévention des maladies permet une vision globale de la diffusion du Sars Cov2 dans l’Europe des 27.
Il est noté une forte circulation de la Covid 19 dans l’union européenne.

INFORMATIONS

Dans un avis daté du 18/01/2021 le Haut Conseil de la santé publique recommande l’utilisation de masques de meilleure qualité.

Cet avis fait référence à la nécessité de lutter le plus efficacement possible contre l’émergence de variants plus contagieux, l’instance recommande de ne plus porter de masques en tissu de catégorie 2, ni de masques artisanaux.

Dans ce même avis le Haut Conseil de santé publique ne plaide pas pour l’utilisation par le grand public des masques FFP2. "En population générale, cela ne me semble pas raisonnable", explique Didier Lepelletier, coprésident du groupe de travail permanent Covid-19 de l’instance, car "on le porterait mal" et il est "démontré" qu’une étanchéité totale est nécessaire pour que le FFP2 ne perde pas en efficacité.
Le haut conseil rappelle également que le masque doit toujours couvrir le nez, la bouche et le menton.

Au total, compte tenu des difficultés à identifier ce qu’est un masque en tissu acceptable et de la nécessité d’un entretien rigoureux, la meilleure solution est sans aucun doute

l’utilisation de masques FFP1. Ces masques sont aujourd’hui largement disponibles et d’un prix abordable.

Dans tous les cas, les masques en tissu artisanaux doivent être bannis.

Rédacteur : Docteur René Jacob-Vestling
le 19/01/2021

Références : Santé publique France, Point de situation SIDEP et European Centre for Disease Prevention and Control

En images