Accueil > Actualités > Actualités DELOS APEI 78 > Point épidémiologique du 17 novembre 2020 (...)

Point épidémiologique du 17 novembre 2020 rédigé par le Dr Jacob Vestling.

Contenu de la page : Point épidémiologique du 17 novembre 2020 rédigé par le Dr Jacob Vestling.

Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint le point épidémiologique COVID-19, rédigé par le Dr René Jacob Vestling, Directeur médical de l’association au 17/11/2020.
Ceci à destination des salariés et des familles.

En France :
Ce sont à ce jour 45 054 personnes qui sont décédées de la Covid 19.

16 784 personnes sont actuellement hospitalisées pour Covid 19 et parmi elles 2643 en réanimation. Cela traduit une légère diminution non seulement des hospitalisations en services de soins ordinaires, mais également en service de réanimation.

Cependant 508 décès dus à la Covid 19 sont encore à déplorer ses dernières 24 heures à l’hôpital. En France 3698 clusters sont en cours d’investigation. Ce chiffre est en augmentation.
99 départements qui sont en situation de vulnérabilité. Toute la France métropolitaine est concernée.
Le taux de positivité global des tests PCR est de 16.4% (ce qui traduit une légère amélioration : -3.4%) Le nombre de signalements de cas de COVID-19 dans les E.S.M.S. a augmenté depuis début juillet.
Mais alors qu’un nombre très important de signalements a été enregistré pour la semaine 43 (1 652 signalements vs. 1 205 en semaine 42). Depuis la semaine 44, le nombre de signalements semble se stabiliser : 1 465 signalements ont été enregistrés en semaine 44 et 846 signalements ont été enregistrés en semaine 45.

Un autre chiffre est encourageant : L’estimation du taux de reproduction effectif (R-effectif) sur une période glissante de 7 jours (du 1er au 07 novembre 2020) à partir des résultats des tests PCR SI-DEP est inférieure à 1 en France métropolitaine, il est à 0,93.

En Ile de France

Mais malgré ces chiffres encourageants au niveau national, la tension reste forte dans notre région.
Hier, 6.993 patients étaient hospitalisés pour Covid-19, dont 1.107 en réanimation dans notre région. La barre des 10.000 morts du Covid-19 en Île-de-France a été franchie ce dimanche, avec un total de
10.302 décès. Selon les chiffres de Santé Publique France, 48 décès supplémentaires en 24 heures étaient enregistrés hier dans notre région.

Hier en tout, 6693 patients étaient hospitalisés pour Covid-19, soit 65 admissions de plus en 24 heures.

1107 personnes sont actuellement en réanimation en Ile de France. Dans les Yvelines
R-effectif est à 0.69 et le taux de positivité des tests PCR est de 17.5%. Ces chiffres sont donc
contrastés et montrent que les mesures de confinement sont efficaces, alors que la présence de la Covid 19 est toujours forte dans notre département (elle est supérieure à la moyenne nationale qui est de 16.4%).

Dans les Yvelines le taux d’occupation des lits de réanimation par des patients Covid positifs est encore très élevé, il est de 94.2%

INFORMATIONS

La COVID-19 affecte les individus de différentes manières.
Vous devez être alertés si vous avez un ou plusieurs des symptômes suivants : Fièvre
Toux sèche
Fatigue
Courbatures
Maux de gorge
Diarrhée
Conjonctivite
Maux de tête
Perte de l’odorat ou du goût
Éruption cutanée, ou décoloration des doigts ou des orteils

En cas de doute il est conseillé de faire un test PCR en laboratoire ou un test antigénique rapide chez votre médecin, votre pharmacien ou chez un infirmier lesquels sont autorisés à les pratiquer.

La semaine dernière Pfizer/BioNtech ont fait état de résultats très encourageants pour leur vaccin. Cette semaine la biotech américaine Moderna publie également des résultats très encourageants pour ce qui concerne l’efficacité et de la tolérance de son vaccin. Moderna avance que son candidat vaccin à base d’ARN Messager est efficace à 94,5 %.

Une campagne massive de vaccination est en train de se préparer en France, le gouvernement a pré- réservé 90 millions de doses de vaccins auprès de plusieurs fournisseurs pour le premier semestre et les modalités de cette campagne se précisent.

Cependant dans un communiqué le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus a prévenu qu’un vaccin ne suffirait pas à lui tout seul à vaincre la pandémie.

Communiqué de l’O.M.S. : « Au départ, les quantités seront limitées et par conséquent les personnels soignants, les personnes âgées et celles à risque auront la priorité et nous espérons que cela va faire baisser le nombre de morts et permettre aux systèmes de santé de résister. Mais cela laissera encore beaucoup de champ au virus pour opérer »

L’O.M.S. exhorte à ne pas mettre fin prématurément aux mesures qui permettent de contrôler l’expansion du Covid-19, comme les tests, la quarantaine, le suivi des cas contacts… »

Rédacteur : Docteur René Jacob-Vestling le 17/11/2020

Références : Santé publique France, Point de situation SIDEP et European Centre for Disease Prevention and Control