Accueil > Actualités > Actualités DELOS APEI 78 > Le point épidémiologique rédigé par le Dr René (...)

Le point épidémiologique rédigé par le Dr René JACOB VESTLING au 14/04/2021.

Contenu de la page : Le point épidémiologique rédigé par le Dr René JACOB VESTLING au 14/04/2021.

POINT EPIDEMIOLOGIQUE COVID 19 ET INFORMATIONS
Le 14/04/2021

En France :

L’activité virale dans notre pays est toujours intense sur tout le territoire, mais avec des disparités, comme le montre la carte nationale des taux d’incidence de la Covid 19.
Le variant 20I/501Y.V1 (britannique) représente la majorité des contaminations sur tout le territoire national. Cette proportion est de de 81.9% au niveau France.
Les variants 20H/501Y.V2 (sud-africain) ou 20J/501Y.V3 (brésilien) restent actifs. Ils représentent environ 4.2% des contaminations.

A ce jour près de 100 000 personnes sont décédées de la Covid 19, dont 324 à l’hôpital ces dernières 24 heures.

14 715 nouvelles hospitalisations ont eu lieu ces sept derniers jours. Ce chiffre est en forte augmentation.

3 303 personnes ont été hospitalisées en soins critiques ces 7 derniers jours, dont 2 232 en réanimation.

Le taux moyen de positivité des tests est de 9.1% à l’échelle nationale, mais avec des disparités comme le montre la carte ci-dessous.

Les dernières informations montrent :
Une augmentation du nombre de nouveaux cas depuis quatre semaines, mais moins marquée en S13.
Une augmentation du nombre de patients en hospitalisation et en services de soins critiques.
Que la mortalité liée à la COVID-19 est encore en augmentation.
Qu’il existe une stabilisation de l’incidence en Île-de-France et un début d’infléchissement dans les Hauts-de-France, mais une poursuite de l’augmentation dans les autres régions.
Qu’outre-mer l’augmentation des indicateurs se poursuit en Martinique

A ce jour, environ 11 millions de personnes ont reçu en France, au moins une dose vaccinale contre la Covid 19.

En Ile de France :

Le taux de positivité des tests réalisés est de 9.7%, ce chiffre est en légère baisse. Le taux d’incidence brut est de 664 pour 100 000 habitants. Ce chiffre est stable.
Le variant britannique représente 77.2% des contaminations. Les variants sud-africains et brésiliens représentent quant à eux 3.9% des contaminations.

Il est observé : +3 % de nouvelles hospitalisations, +7 % de passages en soins critiques et +16 % de nouveaux décès à l’hôpital.

Les graphiques ci-dessous montrent l’évolution de l’incidence et des taux de positivité de la Covid 19 dans les départements franciliens. Une tendance vers une amélioration semble poindre.

Dans les Yvelines :

Le taux d’incidence brut dans les Yvelines est de 541 pour 100 000 habitants. Le taux de positivité est de 9.5 %.
Le RO est à 1.03, ce nombre correspond au taux de reproduction du virus, c’est-à-dire le nombre de personnes contaminées pour chaque malade.

Le taux d’occupation des lits de réanimation par des personnes Covid 19 positives est de 154.9%.

Mais si l’on observe les courbes évolutives des deux indicateurs principaux, il est possible de constater que si le taux de positivité reste globalement stable, l’incidence de la Covid 19 amorce une régression.

Au niveau mondial :

La carte ci-dessous permet de visualiser les zones où les foyers épidémiques ont été les plus actifs ces 14 derniers jours. Si les Amériques et l’Europe restent fortement impactés, l’on assiste à une explosion des cas de Covid 19 dans le sous-continent indien.

Au niveau de l’union européenne + (Islande et Norvège) :

La carte établie par le centre européen de contrôle et de prévention des maladies (couleurs compatibles pour les personnes daltoniennes) permet une vision globale de la diffusion du Sars Cov2 dans l’Europe des 27 ainsi qu’en Norvège.

Cette carte permet de constater que par rapport à la semaine dernière, c’est toujours principalement en France, aux Pays-Bas, en Suède, en Europe Centrale, à Chypre et dans le nord de l’Italie que la tension est la plus forte.

INFORMATIONS :

Le 13 avril nous avons pu organiser une nouvelle journée de vaccination pour les résidents et le personnel de notre association.
Maintenant ce sont tous les résidents de nos foyers 365/an pour lesquels nous avons eu l’autorisation à vacciner et tous les salariés qui l’ont souhaité qui ont pu être vaccinés au sein de l’association Délos. Plus de 300 personnes ont à ce jour pu recevoir au moins une dose vaccinale.

Cela a été possible grâce à nos tutelles, le département des Yvelines et L’Agence Régionale de Santé qui nous ont fourni les vaccins, ainsi qu’au concours de l’équipe de vaccination de la maison de santé pluridisciplinaire de Mantes et de la Plateforme Territoriale d’Appui (APTA78). Nous les remercions tous vivement.

Des évolutions du calendrier vaccinal contre la Covid 19 ont été publiées ces derniers jours.
1) A compter du 14/04/2021 la deuxième dose des vaccins à ARNm (Pfizer et Moderna) doit être effectuée 6 semaines après la première injection.
2) Une troisième dose de vaccin est recommandée pour les personnes immunodéprimées (Pfizer-BioNTech, Moderna) : Conformément à l’avis du 6 avril 2021 du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, l’injection d’une troisième dose de vaccin à ARNm est nécessaire pour les personnes sévèrement immunodéprimées (transplantés d’organes solides, transplantés récents de moelle osseuse, patients dialysés, patients atteints de maladies auto- immunes sous traitement immunosuppresseur fort de type anti-CD20 ou anti-métabolites). Cette troisième injection doit intervenir 4 semaines au moins après la deuxième dose, ou dès que possible pour les personnes qui auraient déjà dépassé ce délai.

Des recommandations seront ultérieurement émises concernant la nécessité d’une troisième dose pour les insuffisants rénaux chroniques non dialysés, les patients atteints de cancers et les patients atteints de maladies auto-immunes sous d’autres traitements immunosuppresseurs.

3) Les personnes de moins de 55 ans qui ont eu une première dose de vaccin Vaxzevria (AstraZeneca) sont éligibles pour leur seconde dose à un vaccin à ARNmessager (Pfizer ou Moderna). La vaccination doit avoir lieu 12 semaines de la première injection.

Si vous êtes cas contact ou en cas de symptômes, vous devez vous isoler immédiatement et réaliser un test dans les plus brefs délais.

Rédacteur : Docteur René Jacob-Vestling le 14/04/2021

Références : Santé publique France, Point de situation SIDEP, European Centre for Disease Prevention and Control, A.N.S.M, H.A.S, Johns Hopkins University, C.P.A.M, A.R.S., C.D.O.M.

En images