Accueil > Actualités > Actualités DELOS APEI 78 > Le point épidémiologique rédigé par le Dr René (...)

Le point épidémiologique rédigé par le Dr René JACOB VESTLING au 07/04/2021

Contenu de la page : Le point épidémiologique rédigé par le Dr René JACOB VESTLING au 07/04/2021

Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint le point épidémiologique rédigé par le Dr René JACOB VESTLING au 07/04/2021.

En France :

Les indicateurs épidémiologiques montrent que l’activité virale dans notre pays est toujours très intense sur tout le territoire. Les dernières régions qui était jusque-là relativement épargnées sont à leur tour concernées, comme le montre la carte des incidences départementales reproduite ci- dessous. Rares sont les départements ou l’évolution de la pandémie commence à marquer le pas.

Le variant 20I/501Y.V1 (britannique) représente la majorité des contaminations sur tout le territoire national. Cette proportion est de de 79.9 % au niveau France.
Les variants 20H/501Y.V2 (sud-africain) ou 20J/501Y.V3 (brésilien) restent actifs. Ils représentent environ 4.4% des contaminations.

A ce jour 97 933 personnes sont décédées de la Covid 19 (2 950 de plus en une semaine), dont 409 à l’hôpital ces dernières 24 heures. Ces chiffres sont encore en augmentation.

12 752 nouvelles hospitalisations ont eu lieu ces sept derniers jours.

2 982 personnes ont été hospitalisées en soins critiques ces 7 derniers jours, dont 2 046 en réanimation.
Le taux de positivité des tests est de 7.5%. Il est en légère régression.

Les dernières informations complètes transmises par les autorités concernent la semaine 12. Dans leur communiqué les autorités sanitaires insistent sur le fait que :

« Tous les indicateurs épidémiologiques, qui étaient déjà à un niveau élevé, sont en nette augmentation. L’incidence augmente dans toutes les classes d’âge, plus particulièrement chez les 0- 14 ans, chez qui le dépistage progresse fortement. La dégradation de la situation sanitaire est observée dans toutes les régions métropolitaines et la tension sur le système hospitalier, déjà très forte, s’est accentuée en semaine 12. Avec la dynamique actuelle (taux de reproduction de 1,18), cette tension va s’accentuer. Chez les 75 ans et plus, après une amélioration à partir de la semaine 05, les indicateurs sont en augmentation depuis deux semaines.
Les autorités insistent également sur le fait que l’adhésion aux mesures de prévention individuelles, le respect des mesures de freinage collectives ainsi que l’accélération de la vaccination sont des enjeux majeurs pour faire face au haut niveau de circulation du virus et à la forte pression hospitalière. Enfin ces mêmes autorités disent que dans ce contexte dégradé, des mesures supplémentaires de réduction des contacts sont nécessaires sur l’ensemble du territoire. »

A ce jour environ 9.5 millions de personnes ont reçu en France, au moins une dose vaccinale contre la Covid 19.

En Ile de France :

Le taux de positivité des tests réalisés est de 10.9%, ce chiffre est stable.

Le taux d’incidence brut est de 672 pour 100 000 habitants. Ce chiffre est en forte augmentation.

Il est à noter que le taux d’incidence augmente fortement pour toutes les classes d’âges, à l’exception des 75 ans et plus où l’augmentation n’est que très limitée. Cela confirme une fois de plus l’intérêt de la vaccination.

Le variant britannique représente 80.6% des contaminations. Les variants sud-africains et brésiliens représentent quant à eux 4.4% des contaminations.

Il est observé : +18 % de nouvelles hospitalisations, +15 % de passages en soins critiques et +3,6 % de nouveaux décès à l’hôpital.

Le graphique ci-dessous montre l’évolution de l’incidence de la Covid 19 dans les départements franciliens. Partout les chiffres sont en augmentation.

Dans les Yvelines :

L’ensemble des chiffres des Yvelines suit l’évolution régionale.

Le taux d’incidence brut dans les Yvelines est de 568 pour 100 000 habitants, ce chiffre est une nouvelle fois en augmentation (+ 90).

Le taux de positivité est de 10.5 %, il est en légère régression.

Le RO est à 1.13, ce nombre correspond au taux de reproduction du virus, c’est-à-dire le nombre de personnes contaminées pour chaque malade. Ce chiffre est stable.

Le taux d’occupation des lits de réanimation par des personnes Covid 19 positives est passé à 144.7%.

Au niveau mondial :

La carte ci-dessous permet de visualiser les zones où les foyers épidémiques ont été les plus actifs ces 14 derniers jours.

Au niveau de l’union européenne + (Islande et Norvège) :

La carte établie par le centre européen de contrôle et de prévention des maladies (couleurs compatibles pour les personnes daltoniennes) permet une vision globale de la diffusion du Sars Cov2 dans l’Europe des 27 ainsi qu’en Norvège.

Cette carte permet de constater que par rapport à la semaine dernière c’est principalement en France, aux Pays-Bas et dans le nord de l’Italie que la situation a continué de se dégrader. D’autre part, les zones qui étaient déjà en tension le reste.

INFORMATIONS :

Vous êtes nombreux à vous poser la question de la seconde injection chez les personnes de moins de 55 ans ayant eu une première dose de vaccin AstraZeneca.

A ce jour la Haute Autorité de Santé française ne s’est pas encore positionnée sur ce sujet. Cela devrait intervenir dans les prochains jours.

La STIKO qui est le Comité permanent de la vaccination à l’Institut allemand Robert Koch, s’oriente vers une seconde dose réalisée avec un autre vaccin. Pour la STIKO cela pourrait être une dose de vaccin Pfizer, mais là aussi rien n’est tranché.

Faire une seconde dose avec un vaccin différent du premier est d’ailleurs la solution qui a été choisie par la société Gamalia qui produit le vaccin russe Spoutnik V. Dans ce cas, ce sont des vaccins basés sur des adénovirus humains, le vaccin à base d’Ad26 est utilisé lors de la première injection et le vaccin Ad5 est utilisé lors de la seconde injection.

Les séances de vaccination contre la Covid 19 se poursuivent à un rythme soutenu au sein de notre association et très bientôt tous les résidents des établissements 365 jours/an pour lesquels nous avons eu l’autorisation à vacciner auront reçus au moins une dose vaccinale. Nous pouvons donc entrevoir un avenir beaucoup plus serein.

Si vous êtes cas contact ou en cas de symptômes, vous devez vous isoler immédiatement et réaliser un test dans les plus brefs délais.

Rédacteur : Docteur René Jacob-Vestling le 07/04/2021

Références : Santé publique France, Point de situation SIDEP, European Centre for Disease Prevention and Control, A.N.S.M, H.A.S, Johns Hopkins University, C.P.A.M, A.R.S., C.D.O.M.

En images