Accueil > Actualités > Actualités DELOS APEI 78 > Le point épidémiologique du 25/01/2021 rédigé (...)

Le point épidémiologique du 25/01/2021 rédigé par le Dr René JACOB VESTLING, directeur médical de l’association

Contenu de la page : Le point épidémiologique du 25/01/2021 rédigé par le Dr René JACOB VESTLING, directeur médical de l’association

Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint le point épidémiologique du 25/01/2021 rédigé par le Dr René JACOB VESTLING, directeur médical de l’association.

En France les indicateurs épidémiologiques sont toujours à la hausse. Les nouveaux variants du virus de la Covid 19 de par leur propension à être plus contagieux génèrent d’autant plus cette accélération de la pandémie. Une très grande vigilance reste de mise.

Ce sont à ce jour 73 049 personnes qui sont décédées de la Covid 19 (+ 2 343 en une semaine). Dont 172 à l’hôpital ces dernières 24 heures.

11 155 nouvelles hospitalisations ont eu lieu ces sept derniers jours, dont 1 706 en réanimation. Ces chiffres sont en constante augmentation.

En France 1 921 clusters sont en cours d’investigation.

Le taux de positivité des tests est de 7.1% (+0.5 en une semaine).

Les derniers chiffres disponibles font état de 131 cas d’infection au variant VOC 202012/01 (Royaume-Uni) et de 10 cas d’infection au variant 501Y.V2 (Afrique du Sud)
Ces virus circulants ont une capacité de diffusion plus importante. Il est à craindre que le nombre d’infections par ces variants augmente de façon très sensible dans les semaines à venir.

Au niveau national il est noté une forte augmentation du nombre de cas chez les 75 ans et plus.
Il est également noté, une augmentation des hospitalisations (+9%) et admissions en service de réanimation (+3%) depuis début janvier
Les régions les plus touchées restent : Provence-Alpes-Côte d’Azur, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est et Auvergne-Rhône-Alpes.

Dans les établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS), les nombres de cas confirmés, ainsi que de décès survenus dans les établissements, sont en augmentation depuis début janvier 2021.

En Ile de France :

La grande majorité des indicateurs de notre région sont encore en augmentation. Le taux de positivité des tests de dépistage de la Covid 19 est passé à 6.3%.
Le taux d’incidence brut est maintenant de 193.9 pour 100 000 habitants.

Les hospitalisations ont encore augmenté de 7%, seuls deux chiffres sont légèrement en baisse : - 6% pour les soins critiques et -8% pour les décès.

Les derniers chiffres disponibles qui sont ceux de la semaine 02 (du 11 au 17 janvier 2021), pour les indicateurs épidémiologiques de suivi (virologiques et hospitaliers) montraient le maintien à un niveau élevé de la circulation du SARS-CoV-2 et une augmentation chez les personnes de plus de 65 ans. Ces chiffres révélaient également que la pression sur le système hospitalier francilien restait forte et que la situation rapportée dans les établissements sociaux et médico-sociaux laisse présager une amplification de la diffusion virale dans ces structures.

Dans les Yvelines :

Le taux d’incidence brut dans les Yvelines est de 155 pour 100 000 habitants (en très légère baisse) Le taux de positivité est de 5.9%.
Le RO est à 1.13 (ce nombre correspond au taux de reproduction du virus, c’est-à-dire le nombre de personnes contaminées pour chaque malade).

Le taux d’occupation des lits de réanimation est de 52.3% (+2.3%)

Au niveau de l’union européenne :

La carte établie par le centre européen de contrôle et de prévention des maladies permet une vision globale de la diffusion du Sars Cov2 dans l’Europe des 27.
Il est noté une très forte circulation de la Covid 19 dans l’union européenne.

Cette carte permet de voir, par rapport à la semaine dernière, que désormais la totalité de notre pays est en zone de haute activité virale.

INFORMATIONS :

La très forte circulation virale dans notre pays, comme dans la très grande majorité des pays de notre continent, a amené les autorités à renforcer les mesures barrières.
Après le couvre-feu et les nouvelles recommandations sur les masques (bannissement des masques artisanaux en tissu), la nouvelle norme de distanciation a été fixée à 2 mètres.

Si aucune décision des autorités n’a été officialisée à ce jour, nous ne sommes pas à l’abri d’un troisième confinement.

Plus que jamais le respect de la totalité des mesures de protection est essentiel. Si cela passe par les gestes barrières de base : lavage des mains, port rigoureux du masque (couvrant nez, bouche et menton) et distanciation. Cela passe aussi par des mesures certes plus contraignantes mais également essentielles : vigilance lors des repas, des pauses, des regroupements de personnes, renoncement à des célébrations festives (« pots » entre collègues, apéritifs…)

Rédacteur : Docteur René Jacob-Vestling le 25/01/2021

Références : Santé publique France, Point de situation SIDEP et European Centre for Disease Prevention and Control

En images