Accueil > Actualités > Actualités DELOS APEI 78 > Le point épidémiologique du 16 février 2021 (...)

Le point épidémiologique du 16 février 2021 rédigé par le Dr René JACOB VESTLING, directeur médical de Délos

Contenu de la page : Le point épidémiologique du 16 février 2021 rédigé par le Dr René JACOB VESTLING, directeur médical de Délos

Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint le point épidémiologique du 16 février 2021 rédigé par le Dr René JACOB VESTLING, directeur médical de Délos.

En France :

Les indicateurs épidémiologiques montrent que l’activité virale dans notre pays reste toujours très intense.

Les variants circulent de façon importante. Des clusters dus au variant sud-africain ont été signalés en Moselle (Saint-Avold, Forbach) et dans le Nord (Dunkerque).

Selon une circulaire de la Direction Générale de la Santé, les hôpitaux et cliniques français doivent passer en organisation de crise à partir de ce jeudi dans le but de libérer un maximum de lits et de mobiliser le plus de personnel possible.

A ce jour 82 226 personnes sont décédées de la Covid 19, dont 413 à l’hôpital ces dernières 24 heures. Ces chiffres sont en nette augmentation.

9 475 nouvelles hospitalisations ont eu lieu ces sept derniers jours, dont 1 723 en réanimation. Ces chiffres sont en légère diminution.

Le taux de positivité des tests est de 5.9%. Il est également en légère diminution.

Les régions les plus touchées sont : Provence-Alpes-Côte d’Azur, Île-de-France, Hauts-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et Mayotte.
Il est noté la poursuite de l’augmentation des indicateurs en Île-de-France et à Mayotte.

Au niveau national, en semaine 05, ce sont 2 202 514 personnes qui ont été testées et 139 009 qui ont été confirmées positives au SARS-CoV-2, soit 19 858 nouveaux cas confirmés en moyenne chaque jour. Les indicateurs virologiques montraient une faible diminution du taux d’incidence (-4%) et une stabilisation du taux de dépistage (+2%).

En semaine 05, les personnes de 75 ans et plus restaient parmi les plus touchées par le SARS-CoV-2.

A ce jour plus de trois millions de personnes ont été vaccinées en France par les vaccins Pfizer/BioNTech, Moderna/Oxford ou AstraZeneca.

Dans son dernier rapport, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament n’a pas noté de signal mettant en doute la sécurité des vaccins contre la COVID-19.

En Ile de France :

Le taux de positivité des tests réalisés est de 6.7%. Le taux d’incidence brut est de 238.5 pour 100 000 habitants. Ces chiffres sont globalement stables.

Cependant sont observés : +11 % de nouvelles hospitalisations +12 % de passages en soins critiques +12 % de nouveaux décès à l’hôpital.

À ce stade, l’Île-de France se situe au 4e rang des régions les plus touchées, derrière la Bretagne, le Centre-Val de Loire et le Grand Est par les nouveaux variants.

Les taux d’incidence augmentent plus fortement en Seine-Saint Denis, dans les Yvelines, dans le Val d’Oise et dans le Val-de-Marne.

Dans les établissements pour personnes handicapées, le nombre de signalements a augmenté pour la 2e semaine consécutive.

Dans les Yvelines :

L’ensemble des chiffres des Yvelines suit l’évolution nationale et régionale.

Le taux d’incidence brut dans les Yvelines est de 214.4 pour 100 000 habitants, il est en augmentation.

Le taux de positivité est de 6.7%. Il est en très légère augmentation.

Le RO est à 1.05, ce nombre correspond au taux de reproduction du virus, c’est-à-dire le nombre de personnes contaminées pour chaque malade.

Le taux d’occupation des lits de réanimation par des personnes Covid 19 positives est maintenant de 64.6%.

Au niveau mondial :

Une carte de l’université Johns Hopkins permet de visualiser les zones ou la Covid 19 est actuellement active.

INFORMATIONS

Vaccination :

1) Dans son communiqué du 12/02/2021 la Haute Autorité de Santé (H.A.S.) a émis les avis suivants concernant la vaccination contre la Covid 19 des personnes ayant déjà eu une infection et ce quel que soit le vaccin qui sera utilisé :

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3237456/fr/une-seule-dose-de-vaccin-pour-les-personnes-ayant- deja-ete-infectees-par-le-sars-cov-2

Il est recommandé :

Une dose unique de vaccin, au-delà de 3 mois et de préférence 6 mois après l’infection.

Les personnes ayant eu une infection par le SARS-CoV-2, confirmée par un test RT-PCR ou antigénique, qu’elles aient ou non développé une forme symptomatique de la Covid-19, doivent être considérées comme protégées pendant au moins 3 mois par l’immunité post-infectieuse. Mais les données actuelles ne permettent pas pour le moment de statuer sur la réponse immunitaire au-delà de 6 mois. Ainsi la H.A.S. recommande-t-elle de réaliser la vaccination dans un délai proche de 6 mois et confirme qu’elle ne doit pas être envisagée avant un délai de 3 mois après l’infection.

A ce stade des connaissances, les personnes ayant déjà été infectées conservent une mémoire immunitaire. Cela conduit la H.A.S. à ne proposer qu’une seule dose aux personnes ayant été infectées par le SARS-CoV-2, quelle que soit l’ancienneté de l’infection. La dose unique de vaccin jouera ainsi un rôle de rappel.

La H.A.S. rappelle que la vaccination des personnes ayant déjà été infectées doit s’envisager dans le cadre des règles de priorisation établies, c’est-à-dire selon leur risque de développer une forme grave de Covid-19 du fait de leur âge et/ou de comorbidités.

Deux exceptions et des précisions complémentaires :

La vaccination avec une seule dose ne concerne pas deux types de patients :

• Les personnes présentant une immunodépression avérée (en particulier celles qui reçoivent un traitement immunosuppresseur) doivent, après un délai de 3 mois après le début de l’infection par le SARS-CoV-2, être vaccinées par le schéma à deux doses ;
• Les personnes qui ont reçu une première dose de vaccin et qui présentent une infection par le SARS-CoV-2 avec PCR positive dans les jours qui suivent cette première vaccination ne doivent pas recevoir la seconde dose dans les délais habituels, mais dans un délai de 3 à 6 mois après l’infection.

Par ailleurs, la H.A.S. précise à ce jour deux points :

• La réalisation d’une sérologie pré-vaccinale n’est pas pertinente et donc non recommandée ;

• La présence de symptômes persistants après une Covid-19 n’est pas une contre-indication à la vaccination. Toutefois dans ce cas, une consultation médicale adaptée est nécessaire avant la vaccination pour juger au cas par cas de l’intérêt de celle-ci.

2) Pour ce qui concerne les Yvelines la H.A.S. 78 a communiqué les prévisions de vaccination pour les semaines à venir :

« …. Pour la semaine du 15/02, la région IDF s’est vue dotée de 9000 doses Pfizer pour l’ensemble de la région en primo-vaccination, ce qui fait que le 78 va recevoir 986 doses Pfizer en primo injection. Les deuxièmes injections sont toujours sanctuarisées.

Pour la semaine du 22/02, nous allons réussir à maintenir les rdv de primo-vaccination prévu (1176 doses de Pfizer pour les Yvelines) et sanctuariser les secondes injections.

En outre, à partir du 24/02, l’AstraZeneca ne sera plus administré en centres de vaccination, mais passera par le circuit classique de ville (officines, médecins traitants) à destination des personnes âgées de moins de 65 ans avec comorbidité (exceptée certaines …)

Pour la semaine du 01/03 : les dotations augmentent encore légèrement même s’il y a toujours des difficultés. Les Yvelines auront donc 2 598 doses de Moderna pour la primo-injection. Les deuxièmes injections sont toujours sanctuarisées. En outre, dès ce jour, nous ouvrons de nouveaux rendez-vous de primo-vaccinations pour la totalité du mois de mars, soit 22 579 doses.

Enfin, dès le début mars, nous déclencherons des opérations « d’aller vers » pour toucher des publics qui rencontrent le plus de difficulté pour se rendre en centres de vaccination. Des temps de travail sont prévus avec les services de la Préfecture, de l’ARS et du Conseil départemental pour pouvoir faire des propositions rapides... »

Rédacteur : Docteur René Jacob-Vestling le 16/02/2021

Références : Santé publique France, Point de situation SIDEP et European Centre for Disease Prevention and Control

En images